Voila, on ne vous a pas raconté la nouvelle caledonie, ni le retour sur l’Australie. Mais voici nos nouvelles aventures, notre nouveau projet…

http://theaustralianwwoofexperience.wordpress.com/accueil

On vous laisse la surprise …

Publicités

Un peu long au nouvelle, nous voici en Nouvelle Caledonie!

Fini les Coopers, belle blonde bulleuse, fini le resto, le boulot, le CSIRO, nous voila enfin en vacances, un petit moment de repos, ou l’ont pourra prendre « ‘un peu » le temps.

Voici donc un resumé en image des episodes precedents, pas tres bien ordonée, desolé mais la connection n’est pas au top ici.

La biz

Il y a un temps pour tout: les etudes, le travail, facebook, …et après 1 mois de velo- CSIRO-velo- resto- dodo et rebelote… on s’est dit qu’un peu de vacances seraient les bienvenues. Nous voila donc partis pour un pti we bien merite a Kangaroo Island (comprendre l’ile des kangourous)…

Kangaroo Island

Kangaroo Island

Mais pouquoi donc un tel nom???

Et bien pour la petite histoire, Matthew flinders, le grand explorateur, après avoir longe deseperemment la cote ouest puis le sud de l’Australie a la recherche d’une terre fertile et en sacré manque de chair fraiche, pose le pied sur une ile ou gambadent des centaines, que dis-je, des milliers de kangourous very friendly … et Matthew autant le dire, il a carrément la dale… alors quand il voit tous ces friendly kangourous, il pense de suite a un bon méchoui… il zigouille donc 31 de ces petits very friendly kangourous et c’est parti pour le festin…mais voila, une fois la panse bien pleine, et la raison revenue, il a des regrets, alors pour se déculpabiliser un peu il décide de nommer l’ile Kangaroo Island en l’honneur des ces 31 very friendly kangourous en train d’être digerés par son estomac et ceux de ces compagnons…sympa le mec!

Petite touche chauvine, Nicolas Baudin aurait était le premier a parcourir le cote de cette ile après avoir rencontré Matthew sur la cote continentale (a l’epoque, les deux contrees etaient en guerre, ce qui n’a pas empeché les deux compagnons de sympathiser et d’échanger des infos sur l’Australie et leur périple)

Matthew Flinders

Matthew Flinders

Pour votre culture, Kangaroo island c’est la 3 eme plus grande ile d’Australie (après la Tasmanie bien sur), ce qui fait environ 4500 habitants… waou … ouai on vous l’avait dit l’Australie c’est pas vraiment surpeuplé… mais, ca dépend de quelle population  on parle parce que a Kangaroo island on compte pas moins de 1,5 millions de wallabies (petits kangourous)!

Comme on a pas eu le temps d’organiser grand chose et qu’on avait jamais testé l’experience on a choisi le Tour organisé, Surf & Sun, tour de 2 jours comprenant moults activites et distractions en tout genres.

Depart donc aux aurores, le samedi matin avec un petite équipe de choc, j’ai nomme Toshi et Yass pour le Japon, Anika et miss je me recoiffe des que je remonte dans le bus…pour l’allemagne, Anne and Miette pour le danemark, Sergio from Mexico, et Jessica et Raph pour la France (sans compter la team bisounours bien sur)

La team

La team

Notre piti groupe est donc parti a l’aventure, avec son Guide 100% Ausie, Hammish de son vrai nom pour nous servir (c’est pas ecossais ce nom?), grand blond, bronze, tong et maillot short quicksilver, un australien comme on les imagine et pas norvégien!!

Si si, on a confiance en notre guide

Si si, on a confiance en notre guide

Résume rapide des bons moments de ce WE:

  • La vue superbe du Mont Flinder sur toute l’ile et son moment sous le ponton

Mount Flinders

Mount Flinders


  • Le sahara au beau milieu de kangaroo island

C’est beau, cest bien, ca detend, c’est calme surtout quand la tempete de sable s’arrête…

Big Dune II

Big Dune II

Le sand board ca vaut pas une bonne poudreuse, mais cest bien trippant, jai kan meme preferré la luge.. bon tu t’en sort avec du sable plein les yeux, pleins les cheveux, pleins le pantalon… et pleins les dents…mais c’est un pure moment de bonheur quand le sable te tombe dessus doucement tel une neige fine et chaude, et que Sergio tente de descendre et se tape un frontflip 240 rien que pour nos beuax yeux!

Sand Board

Sand Board

  • Les sea lions

Ils sont fat, ils sont narcoleptiques et ils aiment la bagarre!!

Pendant 72 heures consécutives sans pause, ces ptis gars parcourent des centaines de kilometres pour chasser la pouascaille (attention au requin blanc)… alors vous imaginez bien que quand ils arrivent enfin sur la plage, c’est parties pour un bon gros dodo… de 72 heures..si si… en fait il font dodo quelques heures, se reveillent, parcourent 20 mètres se rendorment etc…

ZZZZzzzzzz

ZZZZzzzzzz

La sieste ne fait que commenecer

La sieste ne fait que commenecer

ZZZZzzzzzz au carre

ZZZZzzzzzz au carre

Attaque par surprise

Attaque par surprise

Ils sont un peu aigris les sea lions… et pour cause, sex is prohibited before 10 years old… du coup comme ils sennuient et bien il passent leur temps a se taper dessus et ils font pas semblant!! la démo en image..

Les crottes de sea lions…

Cest blanc comme de la neige, cest tout migon on dirait meme une boule de glace coco… mais ne vous y meprenez pas, ca smouk sévère!!

  • Les pinguineaux

C’est trop mimi! L’espèce presente sur l’ile est une des plus petite au monde (taille maximum, 40 cm). Eux aussi partent toute la journée en mer, chasser, mais reviennent tous les soir, escaladent leur rocher pour rejoindre le hameau familiale. Au meme moment, non loin de la, une autre espece s’en va elle en mer: ce sont les pecheurs de requins qui eux partent dans la nuit le plus obscure pour aller chasser..

On a malheureusement pas de photos de ces ptis pinguins la because vous comprenez bien qu’avec notre flash on les aurait effrayés…mais le souvenir au clair de lune est la, et le ciel aux milliers d’étoiles aussi….

Remarkable Rock

Comprendre les remarquables roches. Et pour cause en cet endroit bien precis, le vent, le sable, la pluie ont executé un travail d’orfèvre…le granite est magnifié dans ses courbes et ses couleurs. Just beautiful.

Couleur et forme
Couleur et forme

Rock

Rock

  • Beaches

Plage au sable fin, eaux turquoises, paysage méditerranéen en arrière plan…Dommage que les mouches et les requins nous aient empeché de rester plus longtemps.

Madre mia !

Madre mia !

  • Les regrets … ou pas!

Bein…on aurait pu faire ca tout seul mais la nuit au coin du feu a boire des canette de wisky coca en compagnie d’Australiens de l’ile et de quelques rescapés pas trop fatigué par le voyage vallait le coup. De meme pour les Barbec, ausie style, au lunch et au dinner. Le groupe était quand meme un peu mou malgré notre bonne humeur, mais on a su profiter de chaque moments avec Hamish et qqs motivés.

Si! Un regret! On aurait pu assister au contest de tonte de mouton organisé sur l’ile ce week-end (des personnes de Nouvelles Zeland se sont deplacés pour l’occasion!) mais c’etait pas dans les plan malheureusement. En tout cas, le vainqueur a mis 27sec pour une tonte complete! Chapeau!

Bref Kangaroo island cetait bien, et meme kon y retournerait faire un ti tour…

Little gallery :

Du nouveau dans notre quotidien Adelaidien  : outre le fait que j’ai enfin un vrai projet au CSIRO (un truc bien et intéressant en plus), Anne et moi avons tous les deux trouvé ce boulot de serveur dans le coin ou l’on vit. En plus d’une belle expérience, ça fait des sous! Anne gère ce boulot parfaitement, portés d’assiettes chaudes, blagounettes avec les clients, un service sur mesure impeccable. Elle s’est un peu faite exploiter au debut, « on fait un essai lundi[…]et on fait un autre essai mercredi[…]et on te rappelle pas… » mais a su se faire respecter et travaille maintenant, est bien payée et ramene tout les soir un petit plat made in European (resultat on parcourt tout le menu en long et en large : gnocci al ragu, rizotto gorgonzola, pizza fetuccini red capsicum,…!).

Par contre, de mon cote, ca gere pas pareil. L’Ambrosini est un resto italien plutôt chic, les prix et les standing allant avec. Cela ne m’a pas empêche de montrer mes talents au plateau en renversant un soda sur non pas un mais deux client a la fois (j’ai reitere l’exploi hier…), mes problèmes de mémoire, allant jusqu’à oublier de noter trois bouteille de vin pour une table sur l’addition, ou de servir les plats sans les couverts. Je ne vais pas faire la liste des boulettes, trop nombreuses…mais ils m’aiment bien et me garde (ca doit etre la french touch! Ici la France est un modèle de romantisme et de finesse). De belles heures de stress en perspective, accompagnées de beaux ronds de jambes et sourires associés, « would you like more wine, madame? », « It’s pleasure, sir ». En tout cas, c’est bien sympa, c’est familial, le patron et le chef cuisto sont freres, l’assitante cuisiniere l’epouse du chef et leur fille est serveuse; pour les serveurs, ils viennent de chine, du venezuela et un peu d’Adelaide. Un beau mélange pour un beau restaurant. C’est decidé, j’y reste!

Avez vous besoin de qqchose, sir?

Avez vous besoin de qqchose, sir?

On vous l’avait promis! Ici, comme on a pu vous l’expliquer, les deux sujets de conversation principaux entre hommes pour les « afterwork beers in the pub » (qui sont plus quotidiens qu’hebdomadaires) restent le Sport et les Voitures. Pour les voitures, il faut l’avouer, ils ont quand meme de tres bon gout. Ils exposent des modeles qui vont du tres vieux au tres neuf, du classique au vraiment fou (deuch, coccinelle, cadillac, chevrolet, corvet,sorte de buggies et autre bizarerie genre « les fous du volant »…) Il reste tout de meme beaucoup trop de 4*4, meme si ils sont certainement plus utiles dans l’Outback qu’a Paris.

Enfin bon, le sport reste l’activite numero 1 ici (le sport…devant l’ecran). Le sport le plus facinant d’Aussisme (les australiens se kiffent, faut le savoir), c’est l’AFL, dont on a vu « the great final » la derniere fois a Melbourne. Mais ce n’est pas la seule etrangeté connue au bataillon mes amis! Voici donc en total exclu un petit instant magique, parfum australie, je veux parler du bowling (australien bien sur)! Je vous le laisse decouvrir, ca parle de lui meme.

Pour les regles, ce sport sans merci s’apparente a la petanque mais sans Pastis (ni accens). Il faut rester concentrer pour ne pas s’endormir et, bizarrement, apres une petite analyse des composantes principales, on a remarque que les clubs de bowling sont generalement localiser aux alentours des maison de retraite.

Ca nous a fait rever, et nous fait toujours rever car on passe tout les jour devant ce club.

Allez au prochaine episode…non, je laisse la surprise!

4 novembre 2008, premier mardi du mois de novembre. Ce jour est important, les gens se masse en foule, ils préparent cet événement depuis bien longtemps. Dans le monde entier, tous les yeux se tournent vers l’Amerique, dans l’attente d’une élection historique. En Australie, des chose plus importante se passe : The Melbourne Cup Day. Pour Victoria, et ACT (Canberra), ce jour est tellement important qu’il est férié, afin que tout le monde puisse suivre l’événement si attendu.


Population de chercheur allant dans le meme sens!

Anne Lambert, chercheuse au CSIRO

Que pourrait etre plus important que les élections américaines me dirait vous?

Et bien, depuis des années, ce jour est consacré a une course de chevaux légendaire, au coeur de Melbourne. Australien de tous les etats se massent dans les pubs, devant les tele, entre amis ou collègues de bureau, tout le monde parie, pour le jeu ou pour la fortune.

VAS-Y "ICE CHARIOT"


13H – Tour d’honneur de la coupe, presentation des jockeys, presentation des chevaux, chant des boys2men.

13H55 – Les chevaux sont prêt a partir, la pression monte, tout le monde prie pour son cheval, le calme se fait dans la salle, un longue attente s’installe…

14H – Les chevaux s’élancent dans une course effrénée, sans pitié.

14H01 – Les chevaux dépassent la ligne d’arrivé dans les hurlements mêlés des uns et des autres, communiquant euphorie et désespoir. « j’avais parié 200$ sur deux chevaux ce matin, et ma femme a fait de meme avec deux autres… » Dommage mon vieux.

14h05 – apres quelques ravitaillement, la responsable du concours de chapeaux (si, si, comme au camping, c’est une tradition) designe les gagnants et leurs annonces qu’ils ont gagné un week-end spa.

Sean et son pony hat


Bilan de l’evenement :

  • Le CSIRO payait sa bouf, donc on s’en est mis plein la panse.

  • On a nous aussi parié et nous aussi perdu, mais seulement 3 dollar.

  • « C’est la guerre » et « Nom de Jeu » n’ont pas gagné mais ont eu un certain succes

  • Le jury du concours de chapeaux a été payé vu les gagnants (C’est Sean et son Pony hat qui aurait du gagner…)

  • Les australien ne peuvent pas rater les elections americaine car c’est toujours le lendemain du Melbourne Cup Day (a qqs exeption prêt)

Seminaire au CSIRO = Orgie au bureau

Come on ACT, ACT ACT !! ( se prononce comaune ai-ci-ti/signifie alle alle alle le territoire de la capitale Astralienne/ comprendre  Alle Canberra, Canberra c’est les plus fort !)

Le week-end dernier, poursuivant nos découvertes de l’Australie, nous nous rendions a Brisbane. Brisbane la belle de l’ouest, ses plages de rêves, sa rivière majestueuse, son climat tropical, sa faune, sa flore…Soyons honnêtes, nous n’avons absolument rien vu de tout ca… Car un  événement de bien plus grande importance nous amenait dans cette contrée :

Welcome to the Nationals Championship

The handball national championship !! Comprendre le championnat national de Handball !

sport complex

Moi en tant que supportrice number ouane qui me ferais l’envoyée spéciale de cet événement et Mister mon Thomas Milon en tant que player number four de l’équipe de Canberra ( ACT) !

Petit point sur la situation handbalistique en Australie.

95% des australiens ne savent pas de quoi il s’agit.. Ici ils ont été élevés au rugby, netball, criket … et décèdent avec le Bowling (une petite démo au prochain épisode)… Et pourtant le handball se joue dans toutes les villes, enfin toutes les capitales : Se sont retrouvés les équipes de Western Australia(Perth) , Queensland (Brisbane), New South Wales (Sydney), ACT (Canberra), Victoria (Melbourne) et South Australia (Adelaide)…

1/3 des joueurs sont des Danois-Norvégiens, 1/3 des français- allemand et un autre tiers de l’ex Yougoslavie…bon après ya kan même une dizaine d’australiens qui ont du se tromper d’heure pour l’entrainement de basket..

Ce qui fait que sur les terrains on retrouve un beau melting pot de nombreuses nationalités mais aussi de niveaux.  Les joueurs sont aussi bien des membres de l’équipe d’Australie, des anciens joueurs d’équipes nationales européennes, des universitaires et de rares débutants. Bref le niveau est très bon, comme mon  Thomas Milon..! (je ne peux pas dire le contraire…)

Against Victoria

Brève présentation de l’équipe d’ACT : Mascjtok , Dragan, Zlatan, Sacha, Taip mais son vrai nom est Goran, Jamie mais son vrai nom est Bojan, Jonas est en realite Vlado, et Thomas vous me le saviez sans doute pas mais c’est le diminutif de Tomislav, adapte pour les circonstances de la migration toulousaine en provenance d’Ukraine lors du grand froid de 86..la team D’ACT c’est donc la version de l’est du parrain..

ACTeam

Et les cocos ils ne rigolent pas… Surtout pas Mascjtok! Autant dire qu’entre mes brothers bulgares, la famille en Sicile, mon cousin Highlander et les nouveaux potes  de Thomas Milon vous n’avez pas intérêt à essayer de nous emmerder !

L’heure du bilan :

  • Les 6 équipes masculines et les 5 équipes féminines se sont affronte pendant 3 jours…
  • ACT a eu 2 victoires, 1 nul et deux defaites. C’est finalment les teams masculine et feminine du NSW (New south wales = Sydney Uni) qui ont remporte le doublet (en meme temps, avec la moitie de la team nationale d’Australie dans l’equipe, fallait s’y attendre un peu). ACT fini 3eme ex aequo avec l’équipe de Victoria ( = Melbourne)
  • Mastok n’a cassé qu’un nez
  • Il ne reste plus que trois joueuses valide dans l’équipe féminine d’Adelaïde (fractures de doigts et de chevilles comptabilise)
  • Thomas Milon n’a que douze bleus et rien de casser (ouf)
  • Je n’ai bien évidemment plus de voix
  • Les 48 coronas sont passe a la trappe
  • Jonas a vomit
  • Le repas officiel était une vaste mascarade mais le magicien nous a bien fait rire

L’interview :

Quel et votre plus beau souvenir  de ce tournoi?

Ca doit etre le moment ou j’ai mis mon 63eme but avant de me réveiller dans mon lit…

Quelle force vous anime quand vous etes sur le terrain ?

Un peu de « Jevabien, c’est Juvamine » ! Non, faut pas deconner, ya eu la commission anti-drogue qui est passé pour faire des test. Je n’ai malheureusement pas pu tester mon urine, je devais pas avoir le profil du dopé. Pourtant ma drogue a moi, c’est ma ptite femme (ca marche aussi en tant que patch anti-tabac !)

Comment allez-vous gérer votre nouveau statut de star du handball ?

Je pense demander quelques conseil a Michael Vendetta, et faire un book pour mon futur travail d’ingénieur agronome (ca peut toujours servir). Apres, je reprendrais ma vie normal tel le plus grand joueur blagnacais ayant joué pour ACT en 2008.